[Carnet de campagne] Solidarité avec les exilés dans les Alpes !
Partager

Michèle Rivasi était avec Damien Carême en visite le dimanche 3 mars  dans le Briançonnais pour une journée consacrée à l’aide aux exilés dans les Alpes.

Solidarité avec les exilés dans les alpes :
Pour en finir avec l’Europe forteresse et la traque des exilés

Une autre politique d’accueil et d’hospitalité européenne est possible !

Michèle Rivasi a participé dimanche soir avec Damien Carême (maire de Grande Synthe) et des citoyens et des citoyennes à une maraude citoyenne et solidaire à Montgenèvre où 7 migrants ont été aidés et amenés au refuge à Briancon, ville d’accueil et d’hospitalité soutenant les exilés qui traversent les Alpes au péril de leur vie.

Il nous faut saluer ici le courage et l’abnégation des passeurs d’humanité qui, bénévolement, s’organisent pour porter secours et accueillir dignement les réfugiés venant d’Italie. Bravo pour leur sens de la solidarité et de l’hospitalité. Honte aux autorités qui en poursuivent et condamnent certains à de la prison ferme (le fameux délit de solidarité) pour avoir servi du thé ou pris dans leur voiture des personnes démunis sur un territoire hostile : la haute montagne (rappelons que la frontière franco-italienne est située à 1 850 mètres d’altitude).

Suite à cette maraude nocturne à Montgenèvre, Michèle Rivasi et Damien Carême sont allés lundi matin visiter le Poste de police aux frontières accompagnés de journalistes et de membres du collectif  ‘Tous Migrants’ et d’élus locaux du briançonnais afin de se renseigner sur les actions de la police par rapport aux exilés cherchant à passer la frontière franco-italienne par les montagnes. Notre étonnement a été d’apprendre le refoulement vers l’Italie de mineurs, le peu de soin et de renseignement dans les registres censés enregistrer les personnes appréhendées et l’opacité dans la privation de liberté des migrants.

Lundi après-midi, nous avons eu une très belle rencontre avec Paolo De Marquis, maire de Oulx, en Italie. Un maire qui sait ce que veut dire une Europe ouverte et le mot hospitalité : « On ne juge pas pourquoi les personnes migrent. C’est leur choix. On ferait peut-être la même chose dans leur cas. On leur permet de rester dignes » . Une belle leçon d’humanité et de fraternité qui s’est clôturée le soir par une réunion avec le Maire de Briançon et les citoyens solidaires des hautes alpes où ont été évoqués le nécessaire changement de cap de l’Union Européenne pour un accueil digne et humain des exilés. Cela passe par la révision de Frontex et des moyens colossaux déployés pour la traque des migrants qui doivent être redéployés pour leur accueil, avec une juste répartition des personnes sur l’ensemble du continent européen.

Une réflexion au sujet de “[Carnet de campagne] Solidarité avec les exilés dans les Alpes !

  1. Après la maraude des « élus », une Grande Maraude Solidaire est organisée le le 15 mars à Montgenèvre.
    Allez voir sur le site de Tous Migrants : http://www.tousmigrants.org
    Et venez nombreux montrer aux « autorités » que nous sommes solidaires des exilés qui arrivent en Europe quels que soient leurs motifs !
    Jean, un guide de montagne solidaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.