[Eridan] Une victoire pour les opposants aux gazoducs !
Partager

Le Tribunal administratif de Grenoble a annulé l’arrêté ministériel du 5 janvier 2015 autorisant le lancement des travaux du gazoduc Eridan qui devait relier Fos-sur-Mer à la région lyonnaise.

C’est une grande victoire pour les opposants, cela signifie que le projet ERIDAN entre, comme l’A45 et NDDL, au cimetière des projets inutiles !

La fin de ce projet est un formidable exemple de victoire de la mobilisation des citoyens. Les opposants sont issus de milieux très divers : des communes de plusieurs bords politiques, de nombreuses associations de riverains et de défense de l’environnement, des élus et des militants. Je les avais invités au Parlement Européen avec les opposants espagnols et françaises pour une rencontre avec la commission européenne afin de dénoncer ce projet. Ils se sont mobilisés pendant plusieurs années sur deux points clefs du projet :

Son aberration économique, un gazoduc existe déjà et n’est pas utilisé au maximum de son débit. Eridan devait être deux fois plus grand et donc capable de transporter un débit en gaz quatre fois plus important ! C’est une complète aberration dans un contexte de dérèglement climatique où les énergies renouvelables vont remplacer de plus en plus les énergies fossiles. J’ai publié sur mon site en avril 2018 le rapport Poÿry que l’ONG Les amis de la Terre a récupéré alors que la commission européenne ne voulait pas le publier. Ce rapport montre clairement le non-sens économique du projet Eridan qui devait être relié au projet équivalent en Espagne.

Sa dangerosité sous-estimée. Le tracé du gazoduc dans la vallée du Rhône passe très proche d’habitations et de sites nucléaires. La loi demande une étude sur les risques sismiques pour ce type de projet mais GRTGAZ n’avait pas considéré cela comme nécessaire et a décidé, par abus d’autorité, de ne pas la faire ! C’est pour cela que le tribunal de Grenoble a annulé ce mardi l’autorisation des travaux. Le tribunal a donc tranché dans le sens des citoyens en considérant que les dangers du projet n’étaient pas assez étudiés.

L’abandon de ce projet est une très bonne nouvelle pour les opposants aux autres projets de gazoduc en Europe, les projets Midcat-Step, Arc Lyonnais doivent également être définitivement enterrés !

Communiqué de presse
Michèle Rivasi, députée européenne EELV
Mercredi 17 Octobre 2018

Axel MARIN

Attaché parlementaire de Michèle RIVASI
à Valence (Drôme) et pour le Sud-Est (Rhône-Alpes/PACA/Corse)
06 37 15 76 56
http://www.twitter.com/MicheleRivasi
http://www.facebook.com/Michele.Rivasi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.