Ce mardi 28 juin, au matin, des jeunes ont été évacués de la Z.A.P (zone à patates) de Pertuis par les forces de l’ordre.  EÉLV PACA condamne fermement cette évacuation et témoigne de son soutien à ces jeunes, mobilisé·e·s, pour préserver les 87 hectares de terres fertiles situés dans la plaine de la Durance.

Pour une autre agriculture, visionnez et partagez sans modération cet « appel à déserter” lancé par ces jeunes ingénieurs d’AgroParisTech 2022 ! Chapeau bas !

➡️ Vous pouvez contribuer à l’enquête publique jusqu’au 24 février à 12 heures : protection-iles-piot-barthelasse@registredemat.fr

Bétonner le Cap Péno est un non-sens face aux enjeux climatiques actuels et à venir. EELV PACA demande au préfet de revenir sur sa décision d’autoriser la création d’un lotissement immobilier à cet endroit.

EÉLV Paca demande au procureur de la République de se saisir de l’affaire, afin d’apprécier la réalité de l’agression qui aurait justifié, aux yeux du jeune policier, le recours à son arme. D’après la loi du 28 février 2017, il revient en effet à l’agent d’apprécier le degré de probabilité de réalisation de l’acte d’agression justifiant le recours à son arme (article 1 de la loi). 

• EÉLV PACA demande à ce que le projet d’un pont sur le Grand Rhône soit abandonné et que des pistes d’amélioration du bac existant soient étudiées avec attention.
• EÉLV PACA soutient également la reconnaissance d’un statut juridique du Rhône car la reconnaissance de droits permettrait de protéger juridiquement ce fleuve et sa biodiversité.

Dans le cadre de la marche mondiale pour le climat Global day for climate justice, et à l’appel d’organisations de lutte pour la justice climatique, et d’Europe Ecologie Les Verts, les élu·e·s du Groupe écologiste et citoyen de la ville de Marseille se rendront au « Rassemblement pour le climat » ce samedi 6 novembre 2021, sous l’Ombrière du Vieux-Port, qui a lieu à midi.

Déjà, Karine Le Marchand a été nommée début octobre ambassadrice de la région pour l’agriculture et l’écoresponsabilité. Nous espérons que ce mandat d’ambassadrice est un mandat bénévole et ne fait pas l’objet d’une rémunération.

Un projet de 20 hectares d’urbanisation – comprenant la construction d’un abusivement nommé “écoquartier” (centre d’affaire,  bureaux, complexes hôteliers de luxe, résidence séniors, etc.)  menace l’ancienne carrière de la colline Saint-Eutrope d’Orange. La résistance contre le dérèglement climatique et la préservation de la biodiversité sont liées. Nous avons absolument besoin de soutien. Rien ne se fera sans vous. Signez et partagez la pétition.

Les éluEs écologistes de Marseille, à la veille de l’accueil du Congrès Mondial de la nature (UICN) à partir du 3 septembre à Marseille avec la venue du Président de la République, vous proposent dans cette tribune (à paraître prochainement) une vision différente de la cité phocéenne.

EELV demande un moratoire immédiat sur l’exploitation de cette carrière, le respect de la stratégie européenne sur la protection des milieux naturels et de l’avis des habitants et des élu.e.s

Ces terres sont idéales pour favoriser une agriculture de proximité. Et pourtant des bulldozers sont installés sur ces terres au grand dam d’une élue communale et départementale qui s’y oppose farouchement. Au point de payer de ses deniers une étude de sol qui valide sa détermination à préserver les terres fertiles.